Opinions

Lisez-nous en numérique!

Véronique Kämpfen Rédactrice en chef Publié le jeudi 24 août 2023

Lien copié

Nous sommes nombreux à consulter les médias et leurs flux d’actualité du réveil au coucher. C’est devenu un réflexe, voire une addiction. Dès qu’un moment creux se fait jour, on sort le téléphone portable et on consulte les infos. C’est ainsi que j’ai appris cette semaine la naissance d’une girafe sans taches dans un zoo américain, quels sont les prénoms les plus donnés aux bébés nés en Suisse et suivi la saga des déboires d’une ancienne conseillère d’Etat. Toutes ces nouvelles n’ont certes pas le même degré d’importance, pourtant nous les absorbons pêle-mêle.
Les informations arrivent toujours plus vite et en plus grand nombre, souvent sans filtre ni analyse, ce qui peut créer de l’anxiété et du stress. Peur de manquer une actualité, sentiment d’impuissance face à des événements se passant à l’autre bout de la planète, l’obésité de l’information peut devenir un problème. 
Les chiffres sont impressionnants. Entre deux et trois millions de nouveaux articles de presse sont imprimés ou publiés en ligne tous les jours. Les Etats-Unis, la France et l’Allemagne en produisent quotidiennement plus de cinq mille chacun. La Chine et la Grande-Bretagne entre deux et trois mille. Outre la quantité vertigineuse de nouvelles, qui ne peuvent manifestement pas être consultées en un seul jour par un être humain, il est aussi intéressant de constater que le nombre d’articles produits en regard de la population de ces pays est très divers. Comment, dans cette jungle, trouver l’information qui nous sera utile, à titre personnel ou professionnel?
Une manière rationnelle de résoudre ce problème est de s’abonner à des titres dont on sait qu’ils nous seront utiles parce qu’ils ont un but clair et qu’ils auront fait le tri de l’information. C’est la mission que s’est fixée Entreprise romande: être un journal pratique pour les responsables d’entreprise, qui leur apporte une information ciblée sur leurs préoccupations. Jusqu’à présent accessible uniquement en format papier, Entreprise romande a été lancé en version numérique lors de la Rentrée des Entreprises. Il est désormais accessible partout et en tout temps, avec de nouveaux articles en ligne tous les jours. De plus, tous les collaborateurs des entreprises membres de la FER Genève y ont gratuitement accès, il suffit qu’ils se créent un compte en ligne. Cela représente un potentiel de lecteurs de 175 000 personnes en plus d’un tirage papier à 25 000 exemplaires. Le consulter régulièrement permet de ne manquer aucune information essentielle concernant la vie des entreprises genevoises et romandes. Une bonne habitude à prendre!
 

Opinions en lien