«Il ne faut jamais être satisfait et toujours se remettre en question»

Andy Ras-Work lors de la remise du prix SVC.
Andy Ras-Work lors de la remise du prix SVC.
Vincent Malaguti
Publié le vendredi 01 décembre 2023
Lien copié

#Niklaus LNI SA Deux branches dans une même entreprise, c’est l’objectif de Niklaus LNI. Entretien avec son CEO, Andy Ras-Work.

Quelles sont les activités de Niklaus LNI?

Notre entreprise est composée de deux activités. D’un côté, il y a celle de Manufacture de Haute Accessoirie (MHA). Elle est présente à Genève depuis 1905, connue alors sous le nom de La Nationale, puis renommée LN Industries dans les années 1970; elle a été fondée par des horlogers et Niklaus, qui était une entreprise spécialisée dans la galvanoplastie, un processus consistant à utiliser l’éléctrodéposition pour recouvrir un objet d’une fine couche de métal. En 2016, la division luxe de LN Industries a rejoint la société Niklaus pour former un centre de compétences en finition de haut de gamme - MHA - qui conçoit, fabrique et commercialise pour de grandes marques de luxe des accessoires de haut de gamme, comme des instruments d’écriture ou des briquets. De l’autre côté, il y a Niklaus LNI. Cette division propose des finitions métalliques de précision. Les clients nous confient des pièces métalliques que nous recouvrons d’autres métaux, que nous décorons ou que nous lavons.

Quel est le profil de vos clients?

Pour MHA, ce sont des entreprises de luxe connues qui souhaitent rester discrètes. Pour Niklaus, ce sont des original equipment manufacturer, dans des secteurs divers. Nous travaillons par exemple avec Airbus Safran dans le domaine de l’aéronautique ou avec le groupe Zimmer dans la mécanique.

Comment se vit la synergie des deux divisions au quotidien?

Elle est évidemment présente dans la partie administrative. En outre, elle est très efficace dans tout ce qui concerne les composants technologiques de surface, une activité importante pour nous. Nos compétences visent à comprendre ce que le client souhaite et à pouvoir ainsi donner l’aspect voulu à son produit final. La synergie se retrouve également dans ce qui concerne la gestion des processus et la gestion de la qualité, qui n’est pas la gestion du contrôle qualité. Ici, il s’agit par exemple d’identifier les risques et de gérer la question de la polycompétence.

Elle se matérialise aussi dans le one stop shop commun que vous proposez à vos clients...

Oui. Notre objectif est d’apporter une solution complète à un projet spécifique que notre client souhaite développer. Pour ce faire, nous nous basons sur nos compétences internes, avec parfois l’aide d’autres prestataires locaux. Avec ce one stop shop, nous voulons être un apporteur de service.

Votre capacité d’innovation a été récemment mise en avant par le prix SVC. Pouvez-vous en parler?

La partie lavage est à mettre en avant dans ce domaine. Chez Niklaus LNI, nous procédions à un lavage classique des surfaces en utilisant des substances chimiques. Nous avons changé notre pratique en optant pour une solution basée sur des technologies laser et mécaniques. Elle a mis plusieurs années à être mise en place. Elle montre une efficacité marquée dans les produits destinés à l’aéronautique et l’horlogerie.

Comment vivez-vous la hausse du coût des énergies?

Nous travaillons avec SIG depuis plusieurs années à la baisse de notre consommation, dans le cadre du programme Négawatt. Notre objectif est d’optimiser la consommation d’énergie tout en développant davantage de projets. Nous avons pu identifier les procédés énergivores au moment de l’identification des risques et avons travaillé à les réduire. Tout ce travail a été fructueux: nous aurions pu être beaucoup plus touchés par la crise de l’énergie. Nous avons comme ambition d’accélérer et de poursuivre cette transition.

Quels sont les projets de votre entreprise?

Nous souhaitons faire croître nos objectifs actuels et notre développement. Niklaus LNI souhaite rester à l’écoute des opportunités pour suivre les besoins de ses clients. Il ne faut jamais être satisfait, il faut toujours se remettre en question pour être en phase avec l’automatisation, le perfectionnement des compétences du personnel ou leur approfondissement, pour avoir de nouveaux marchés. Notre souhait est de gagner encore en rapidité dans notre production. C’est un défi de tous les jours. n

Articles en lien

insérer code pub ici