Visions contrastées sur le potentiel solaire du canton

Associer production agricole et production d’électricité.
Associer production agricole et production d’électricité.
Flavia Giovannelli
Publié le vendredi 24 mai 2024
Lien copié

#Agrivoltaïsme L’idée de combiner production agricole et production d’énergie n’est pas encore mature à Genève.

Le gouvernement genevois a récemment pris position sur une motion parlementaire déposée par les Verts. Ce texte demande à augmenter les efforts gouvernementaux en faveur de la transition énergétique en misant avant tout sur le solaire. «La Suisse court toujours un risque de pénurie d’approvisionnement électrique dû à un contexte international très instable, tant sur le plan financier que politique», explique le premier signataire. Selon lui, l’évolution de la consommation électrique suivra deux chemins divergents. Grâce aux progrès en matière d’efficience dans l’industrie, le numérique et chez les ménages privés, il est possible de s’attendre à une baisse de la consommation. La transition vers l’électromobilité et le chauffage basé sur les pompes à chaleur va, au contraire, entraîner une hausse notable de la consommation électrique. Pour s’aligner avec la stratégie énergétique 2050 de la Confédération, la motion propose de suivre les recommandations d’une étude de Greenpeace, qui suggère un «sprint solaire», en comptant sur le fait qu’il est désormais possible de se fournir en panneaux photovoltaïques de bonne qualité et à des prix compétitifs. A Genève, il s’agirait ainsi de rendre possible l’installation de panneaux photovoltaïques dans les productions agricoles (agrivoltaïsme). Le député relève que Bâle-Ville suit également cette direction, avec une motion contraignante à ce sujet acceptée par le parlement en décembre 2021.

Le département genevois du territoire (DT) se dit favorable à une analyse des capacités de production électrique et des coûts, mais uniquement pour les bâtiments érigés sur ces zones. Cette démarche permettra d'affiner les potentiels disponibles et exploitables. Il se montre toutefois plus réticent à envisager des installations de ce type dans les champs, projet plus complexe au vu du nombre élevé de contraintes difficiles à cerner en phase d'étude. Il précise qu’il est fondamental, pour des raisons de durabilité, de s’assurer que la production solaire n’affecte pas la production agricole, dans le but de garantir la sécurité alimentaire, mais aussi d’éviter une escalade des prix des terrains agricoles dont l’usage final serait modifié. L’efficacité des panneaux solaires en plaine pose également question.

 


3 questions à... Laurent Tippenhauer, chargé de projets au Département du territoire (DT)

Est-il possible et rentable d’imaginer du photovoltaïque dans les productions agricoles genevoises?

Le cadre fédéral le permet. Toutefois, le Conseil d'Etat ne souhaite pas prioriser l'utilisation des champs agricoles, alors que les toitures industrielles et agricoles ne sont pas pleinement valorisées. Pour ce qui touche à la rentabilité, celle-ci dépend du raccordement et de la capacité du réseau électrique à absorber cette énergie.

La motion parle d’un potentiel photovoltaïque de 1400 GWh/an?

Dans le cadre de l'établissement du Plan directeur cantonal de l'énergie, le DT et l'Office cantonal de l’énergie ont estimé les énergies mobilisées et encore potentiellement mobilisables à Genève à partir de ressources renouvelables. La performance des panneaux photovoltaïques des bâtiments érigés en zones agricoles est actuellement en voie d'être estimée par les SIG et avoisinerait un potentiel relativement conséquent de 150 GWh/an de production électrique.

Quelles sont les mesures d’encouragement possibles pour des projets pilotes à Genève?

Un groupe de travail entre l'Office cantonal de l'agriculture et de la nature, SIG et Agrigenève a été mis en place pour en discuter. Nous en sommes au stade d'échanges d'informations avec ces divers acteurs afin de qualifier les modalités de mise en œuvre de la transition écologique dans le domaine agricole, comme l’irrigation, l’électrification des véhicules agricoles, ainsi que la production d'énergies renouvelables.

 

insérer code pub ici