Opinions

Roumanie: adieu les carioles, bonjour la tech

Mirel Bran Publié le mardi 02 avril 2024

Lien copié

L e 24 février 2022, la Russie a déclaré la guerre à l’Ukraine, ce qui a provoqué une importante crise humanitaire. Des millions d’Ukrainiens, en majorité des femmes et leurs enfants, ont pris le chemin de l’exil vers l’ouest, ne sachant où aller, dormir et manger. Du jour au lendemain la frontière roumano-ukrainienne a été prise d’assaut par cette marée humaine. Dans un premier temps, il a été impossible de gérer une vague migratoire aussi conséquente, mais c’est là que l’intelligence artificielle a fait la différence.

En deux temps trois mouvements, l’association Code4Romania (code pour la Roumanie), qui rassemble la crème des informaticiens roumains, a mis en place plusieurs applications pour gérer cette crise humanitaire.

«Nous avons stoppé toutes nos activités pour nous concentrer sur des solutions digitales qui pouvaient diminuer les effets de la guerre», déclare Bogdan Ivanel, le fondateur de Code4Romania. «Il s’est agi de quatre applications informatiques destinées à aider les réfugiés ukrainiens qui arrivaient en Roumanie. Nous avons utilisé nos capacités de codage pour soutenir la société civile ukrainienne.» Les lignes de code écrites bénévolement par les jeunes de Code4Romania ont sauvé des vies.

Grâce à l’application «Dopomoha» (aide, en ukrainien), les réfugiés ont eu un accès instantané aux procédures à suivre pour obtenir l’asile en Roumanie. Ils ont également eu la possibilité d’être mis en relation avec les Roumains qui ont souhaité les accueillir. Ainsi, l’algorithme mathématique, cet outil numérique de l’univers virtuel, a permis de sauver des vies dans le monde réel. Depuis cette opération, Code4Romania est devenue Commit Global, une organisation chargée de déployer à l’international des applications qui ont un impact social. «Nous mettons en place l’infrastructure numérique dont les organisations internationales de la société civile ont besoin pour sauver des vies et protéger les populations à grande échelle», explique Bogdan Ivanel.

La Roumanie se renouvelle grâce à une jeune génération qui a abandonné les carioles de leurs parents conduites par des chevaux pour l’intelligence artificielle. En seulement trente-cinq ans depuis la chute de la dictature communiste en 1989, ce pays s’est modernisé grâce aux nouvelles technologies.

Les charettes que l’on croisait sur les routes du pays dans les années 1990 et 2000 sont oubliées. Depuis l’adhésion à l’Union européenne en 2007, la Roumanie a rebondi grâce à une armée d’informaticiens qui en ont fait un pôle des nouvelles technologies. La success story de Commit Global n’est pas unique. Les applications numériques développées en Roumanie ont pour but de conquérir le marché international. ConsoInfo, une autre application née dans le pays, s’exporte aux quatre coins du monde et promet de révolutionner la traçabilité des produits alimentaires et de donner accès aux services d’urgence à l’étranger. Cette application gratuite et accessible sur IOS et Android propose des services en trente-trois langues, dont le français. «ConsoInfo permet de scanner un produit pour accéder à toutes les données le concernant: les ingrédients dont il est composé, les additifs et les allergènes, les valeurs nutritionnelles et la quantité de sel et de sucre», déclare Sorin Mierlea, fondateur du projet. «L’application offre aussi des informations sur les produits électroniques et électroménagers, leur consommation d’énergie et leur recyclage.

Nous avons utilisé la technologie de la blockchain pour stocker les données de manière décentralisée via le réseau Storj, ce qui garantit une livraison rapide et sécurisée des informations.» Les nouvelles technologies peuvent accomplir des miracles et la Roumanie en est un exemple. Marqué par un demi-siècle de dictature communiste, ce pays a retrouvé sa vitalité en deux générations et promet d’être le nouveau tigre de l’économie du sud-est européen. Adieu les carioles, bonjour la tech!